Déclaration de la FSU 61 au CHSCT départemental le jeudi 28 juin 2012

jeudi 28 juin 2012
par  Webmestre FSU 61

CHSCT départemental

du jeudi 28 juin 2012

Déclaration préalable de la FSU

Selon l’enquête « Carrefour Santé Social » diligentée par la MGEN, la FSU, l’UNSA et le SGEN-CFDT, les situations de « tensions au travail » définies par une faible latitude décisionnelle et une forte pression psychologique sont repérées à une hauteur de 24% chez les personnels de l’Education (2 fois plus que chez les cadres d’après l’enquête SUMER, supérieur aux 23% constatés pour l’ensemble des salarié.e.s).

Le mal-être au travail des personnels naît de la contradiction entre l’aspiration à faire réussir les élèves et la difficulté à réaliser du bon travail dans les conditions qui nous sont faites, les injonctions diverses voire contradictoires, la non-prise en compte par une hiérarchie plus prompte à calculer l’efficience dans tel ou tel domaine que leurs difficultés, les réformes agressives et non concertées qui malmènent les identités professionnelles et dénaturent les métiers de l’Education. A cela s’ajoute la RGPP qui dégrade les conditions d’exercice de tous les métiers de l’Education et leur reconnaissance sociale.

Il y a donc lieu de le rappeler : l’Etat employeur est bien le responsable de la santé et de la sécurité de ses agents au travail. Responsable dans sa politique au sens général mais aussi responsable dans son peu d’empressement à appliquer le droit, à recruter des médecins de prévention, à investir sur le fond les instances de la santé et de la sécurité. Pressé d’appliquer les nouvelles techniques de la gestion des ressources humaines, il a oublié de s’intéresser à la santé au travail qui est de sa responsabilité. La question des risques qualifiés de psycho-sociaux est une problématique malheureusement montante.

La mise en place des CHSCT doit permettre, selon nous, une véritable prise de conscience des enjeux de la santé au travail et déboucher sur des mesures concrètes.

31 collèges, 8 SEGPA, 1 EREA, 2 ITEP, 8 lycées généraux et technologiques, 6 lycées professionnels, 196 écoles primaires, élémentaires et maternelles et ses personnels forment un domaine de compétence du CHSCT.

La fonction de secrétaire de CHSCT créée par le décret du 30 juin 2011 nécessite des liens avec l’ensemble des personnels à tous niveaux, avec l’ensemble des organisations syndicales, avec l’administration…Face au travail considérable qui commence, la FSU demande que cette fonction donne lieu à un temps de décharge fonctionnelle . Nous demandons pour l’ensemble des membres titulaires et suppléants une solide formation, des visites sur le terrain, la possibilité de mener des enquêtes, des études thématiques, la mise à disposition de tout document nécessaire au travail des délégué.e.s du personnel en CHSCT.

Conscient de l’état dans lequel peuvent être des services, nous demandons que les dossiers CHSCTD ne s’ajoutent pas au travail quotidien mais que les services disposent du temps et des moyens nécessaires pour les traiter.

Afin de pouvoir être reconnus, les membres du CHSCT ont besoin d’un identifiant pour leur permettre de circuler dans les établissements, les écoles et les services.

L’amélioration des conditions de travail est un des objectifs de l’accord du 20 novembre 2009. La prévention des risques en est un des axes majeurs de même que la médecine de prévention qui nous l’espérons sera un véritable enjeu.

Pour terminer, les représentant.e.s de la FSU souhaitent qu’un véritable dialogue social soit réellement mis en place à cette occasion.

Je vous remercie.


Contact

FSU 61

Espace Pyramide
2, avenue Basingstoke
61000 ALENCON

02 33 26 28 91

fsu61@fsu.fr

Navigation