CHSCTS de l’Orne du 9 février 2018

CHSCTS de l’Orne du 9 février 2018

2018-02-16T12:49:08+00:00 16 février 2018|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : , |

Ce CHSCTSD extraordinaire demandé par les représentants du personnel avait comme point à l’ordre du jour principal l’adoption d’une visite du CHSCTS au Collège de Sées.

Visite du collège de Sées.

Les représentants du personnel ont ressenti une volonté des autorités départementales de ne pas obtenir une visite du CHSCTS au collège Nicolas-Jacques Conté de Sées. En effet, après un refus opposé par la DASEN pour que cette visite ait lieu, il a fallu changer l’intitulé de la visite et la différer après la présentation au personnel sur place des conclusions d’une enquête sur le climat scolaire en cours pour en arriver enfin au vote de cette visite. Les représentants ont d’ailleurs dû insister pour que ce vote intègre une date butoir de visite fixée au 20 avril 2018. Mais l’essentiel est là : la visite est votée à l’unanimité des représentants du personnel.
Détail de la visite adoptée :
Lieu : Collège Nicolas-Jacques Conté de Sées
Date butoir : 20 avril 2018
Modalités : au delà des entretient demandés par la délégation, tout personnel de cet établissement peut être entendu sur ses conditions de travail par la délégation à sa demande. Si vous souhaitez être entendu par la délégation du CHSCTS lors de cette visite, merci de prendre contact avec le secrétaire qui est un représentant du personnel : chsctd-sec-61@ac-caen.fr

Entrave à l’utilisation du RSST ?

Les représentant du personnel FSU ont portés à la connaissance du CHSCTS ce qui pourrait être considéré comme des tentative d’entrave à l’inscription sur le RSST de fiches dans une circonscription. Nous avons rappelé que tous les personnels ont le droit de remplir une fiche RSST, qu’ils sont responsable de leur contenu, et que le travail induit par le traitement de ces fiches ne peut pas constituer un prétexte pour ne pas exercer ce droit. Un supérieur hiérarchique ou un conseiller de prévention ne peut ni imposer la rédaction d’une fiche ni en dissuader de quelque manière que ce soit un agent. La DASEN s’est engagée à le rappeler aux IEN. Au delà de ce rappel, pour la FSU, il faut que tous les agents soient formés à l’utilisation des ces registres puisqu’à l’évidence la formation actuelle censée ruisseler des encadrants vers le terrain ne fonctionne pas.
Si vous êtes concerné par une quelconque tentative d’entrave à l’utilisation du RSST, prenez immédiatement contact avec la FSU 61 (fsu61@fsu.fr) qui relayera vers les représentants FSU au CHSCTSD.

Déclaration liminaire intersyndicale.

CHSCTSD - 2018.02.09 - Déclaration liminaire