Dans la même logique que celle de la réforme des retraites, le gouvernement vise l’appauvrissement et la soumission de la population.

Comment vivre ou survivre avec 500 euros par mois ou des montants d’allocation ARE équivalents au RSA ou à l’ASS, quand le seuil de pauvreté s’établit à 1015 euros en France ?

Le gouvernement cache un autre projet qui réalisera les rêves du MEDEF, celui de la soumission des chômeurs et des travailleurs précaires par la spéculation à la baisse des salaires.

Tout savoir en lisant le communiqué du SNU pôle emploi de Normandie ci-joint.

Assurance chômage Macron lance la chasse aux indemnisés